Loading

Thématiques

Participer à la recherche pour une société durable

Les projets de recherche en lien avec le développement durable:

De nombreux projets de recherche en lien avec l’environnement et le développement durable existent à l’Université Lille 1, impliquant plusieurs laboratoires, instituts et Groupements d’Intérêt Scientifique (G.I.S), des labex etc. Une vingtaine de laboratoires ont été identifiés (soit plus de la moitié). L’Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Sciences de l'Environnement (IREPSE), regroupe certains de ces laboratoires (GEPV, LOG, Géosystèmes, LOA, PC2A, ICARE, LGCgE). Quelques projets en cours et structures portant des projets en lien avec le développement durable ont été recensées : labex CaPPA, labex GANEX, GIS Biodiversité en Nord Pas de Calais, Institut Français des Matériaux Agro-Sourcés (IFMAS), etc… 

Les « bonnes pratiques » des laboratoires.

    L’action Carbone Care du Laboratoire d’Electrotechnique et d’Electronique de Puissance (L2EP) :

Le laboratoire d’Electrotechnique et d’Electronique de Puissance (L2EP), est à l’origine d’une initiative remarquable en matière de développement durable. Dans le cadre de l’organisation de la conférence IEEE « Vehicle Power and Propulsion » de 2010, ils ont mis en place une action « Carbon Care » visant à réduire les émissions de G.E.S liés à l’évènement et ont compensé les émissions inexorables en finançant des projets de plantation d’arbres.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

    La « bourse aux ordinateurs » du Laboratoire d'Informatique Fondamentale de Lille (LIFL) :

Le Laboratoire d’Informatique Fondamentale de Lille se distingue également par une action permettant de prolonger la durée de vie des ses ordinateurs. Lorsque les ces derniers sont trop vieux pour satisfaire aux exigences de leurs travaux de recherche ou aux enseignements qu’ils dispensent, les chercheurs les proposent aux nombreux services ou composantes de l’Université qui ont besoin d’ordinateurs pour des travaux de bureautique, ou d’autres tâches ne nécessitant pas les machines les plus récentes. L’Association des Etudiants en Informatique (AEI) s’occupe d’en remettre quelques-uns en état, qui sont donnés à des associations ou à des étudiants en difficulté financière, parfois à des écoles.