Loading

Thématiques

Favoriser la biodiversité

La gestion différenciée des espaces verts :

    La fin des produits phytosanitaires chimiques :

Depuis 2009, les pesticides ne sont plus utilisés sur le campus, ce qui a pour conséquence de limiter les rejets de produits chimiques défavorables à la biodiversité et à la santé publique, en premier lieu à la santé des agents les manipulant. Cela rend nécessaire le développement de méthodes alternatives pour entretenir les espaces verts.

    Le développement de méthodes alternatives :

De nouvelles méthodes de gestion des espaces verts sont testées : Le paillage, qui consiste à recouvrir une plate-bande de broyat de bois afin d’y limiter la prolifération de mauvaises herbes, ou encore le désherbage thermique, qui consiste à enlever les herbes indésirables en les brûlant. Les agents laissent encore des tas de bois mort par endroits, qui constituent des habitats pour de nombreuses espèces.

    Le pâturage écologique :

Sur plusieurs grandes parcelles du campus, les tontes mécaniques ont été remplacées par de l'écopâturage urbain. des poneys, des chevaux, des ânes et des vaches broutent l'herbe, d'Avril à Octobre, à la place des tondeuses.

Cette opération apporte une plus grande variété d’habitats écologiques et de paysages et permet de diminuer le recours aux engins mécaniques. La réintroduction d’une vie pastorale dans l’espace urbain améliore la qualité de vie par diminution du bruit et par l'aménitéque cela représente, et permet de sensibiliser les usagers à l’environnement.

 

Le parcours pédagogique "Biodiversité":

Des panneaux pédagogiques ont été répartis le long d’un parcours faisant le tour de la Bibliothèque Universitaire, bâtiment central du campus, apportant des informations sur la gestion différenciée des espaces verts, sur la faune, la flore ainsi que sur l’histoire du campus.

Voir le plan du parcours pédagogique "Biodiversité"

Voir les panneaux 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / prairies fleuries / bassin écologique

 

L'implication des étudiants:

    L'application Bucolille :

Dans le cadre de l’Unité d’Enseignement Génie Logiciel des Interfaces Homme-Machine » du Master Informatique, spécialité E-Services (Resp. projet : Jean-Claude Tarby), ont créé une application mobile appellée "Bucolille", en collaboration avec les étudiants du DEUST "Guide nature multilingue" (Resp. projet : A. Lucau) permettant de découvrir les arbres remarquables de Lille 1. Chaque arbre a une fiche descriptive, et des photos.

    Une mégaphorbiaie au SN1 :

En 2011, l’association Le Merle, regroupant des étudiants du M2 Gestion de la Biodiversité et des Ecosystèmes Continentaux, en collaboration avec le service des espaces verts et aménagements paysagers, ont requalifié le bassin situé aux abords du bâtiment SN1. Celui-ci a été transformé en mégaphorbiaie, un habitat qui a vite attiré des libellules et demoiselles.

    L'inventaire de la biodiversité :

Un inventaire de la biodiversité a été réalisé par les étudiants de l'UFR de Biologie chaque année. Cette opération permet de connaitre les espèces présentes sur le campus mais également d’avoir une action de sensibilisation envers les usagers que l’on informe du suivi. Parallèlement à cet inventaire, des abris à faune sauvage ainsi que des tas de bois mort sont placés afin de favoriser la biodiversité sur le campus.